Anatomie : une table de dissection virtuelle … Et pour l’âme ?

« Si ces images vous mettent mal à l’aise, c’est que nous avons fait du bon boulot ! », plaisante Jack Choi en commentant ici une dissection de corps humain toute fraîche … mais virtuelle ! Sur scène à TED2012 (voir vidéo ci-dessous), il fait la démonstration d’une table de dissection virtuelle impressionnante, instrument puissant et économique (en cadavres !) pour la formation des étudiants en médecine, des chirurgiens, des chercheurs : un corps humain grandeur nature, sur écran tactile de la longueur d’un brancard qui permet d’explorer, disséquer et comprendre les organes et les systèmes du corps humain. Ceci se réalise avec une facilité déconcertante : une fois incisé, où on le désire, simplement avec un doigt, le corps se tourne et se retourne dans tous les sens, les coupes peuvent se multiplier, les structures et organes sont analysés de près, etc. On peut même annuler une action et retourner en arrière comme sur tous nos logiciels habituels !

Vous savez bien qu’ici, en tant que médecin c’est tout autant le thème de l’anatomie, en lui même, sur le plan médical, que l’analogie avec l’âme qui m’intéressent : avant de se préoccuper du corps comme de l’âme, notamment de leur bonne santé, il faut connaître son objet d’étude. Comment commencer à étudier les maladies du corps humain et leur traitement si on ne connaît même pas l’anatomie, et la physiologie, etc. ? Comment s’intéresser aux dysfonctionnements et tendances de l’âme (voir Le moi conscient : choisir entre 2 modes de fonctionnement), à l’expression de ses puissances (voir Puissances de l’âme, et Un voile psychique isole le moi conscient) à la domination de l’ego (voir Bref, mon égo m’a dominé), aux difficultés de faire émerger une pulsion éthique par exemple (voir A propos d’un choix de garde : altruisme ou domination de l’ego ?) si nous n’avons pas au préalable approfondi notre connaissance de cet organisme qu’est l’âme humaine ? Nous avons déjà présenté plusieurs articles concernant l’anatomie et la physiologie de l’âme, en essayant un début de dissection …

Chacun devrait, dès lors qu’il se soucie de la santé de son âme, se poser la question de la connaissance qu’il a de son âme et des interactions qu’elle entretient avec le corps. Il s’agit d’une étude qui peut tout à fait être systématique, rigoureuse, et pourquoi pas virtuelle … Virtuelle oui, mais seulement au départ : de la même manière que l’on ne peut devenir chirurgien uniquement en restant derrière un écran d’ordinateur ou dans ses lectures même si cette phase théorique est aussi absolument nécessaire , pour connaître son âme il faudra impérativement le faire par soi-même et en soi-même, alliant théorie et pratique ou, pour le dire fort justement : « connaître in vivo les puissances de son âme », comme l’a exprimé ici d’une manière très intéressante le chirurgien et anatomiste Bahram Elahi, dont nous suivons les travaux de près, et qui s’est justement beaucoup intéressé, en gardant à la fois ce point de vue dissecteur de l’anatomiste mais aussi du médecin clinicien, à l’âme (voir Médecine de l’âme, Le modèle du soi, Le moi conscient : choisir entre 2 modes de fonctionnement, Un voile psychique isole le moi conscient).

Illustration : © http://www.anatomage.com
Share
This entry was posted in anatomie and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Anatomie : une table de dissection virtuelle … Et pour l’âme ?

  1. La science et le numérique nous impressionnent!
    c’est passionnant! on découvre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>