Category Archives: Clinique

Peur de la mort – Antidote – Ce monde en 6 points

Pour continuer sur cette question de la mort, de l’angoisse qu’elle engendre — le cauchemar de la mort et d’une manière « saine » de s’en affranchir (de cette angoisse, pas de la mort :-)) … On avait évoqué dans le post consacré au sondage Les Français et la mort, la signification très variable de « remplir pleinement sa vie » dans la proposition « Si on remplit pleinement sa vie, la mort n’est plus à craindre ». Qu’est ce que remplir pleinement sa vie ? Je vous propose de trouver quelques éléments de réponse dans cet excellent article « Quelques réflexions sur la valeur de ce monde », où il est question de ce monde comme non-valeur, puis de ce monde comme mine de valeurs. L’argument est illustré par des citations notamment de Marc-Aurèle — traduites pour la plupart par Pierre Hadot —, de Bahram Elahi, mais c’est surtout ce texte d’Ostad Elahi qui m’a frappé. Il nous propose un résumé de ce monde en 6 points, que j’ai trouvé totalement percutant pour 3 raisons :

Posted in Clinique | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

Du patient qui refuse les soins … 2ème épisode

Je l’ai revu ! Je vous avais parlé de ce patient qui avait, malgré mes explications, malgré tous les risques qu’il encourait, refusé obstinément de se faire hospitaliser. Et bien aujourd’hui il était là, en salle d’attente, tranquillement assis, fier, droit sur sa chaise, en train de me regarder avec un grand sourire qui voulait aussi dire « tu vois, je suis toujours en vie ! ». Pour tout vous dire je ne savais pas en l’appelant lorsque c’était son tour, quel visage j’allais montrer, quelle était la meilleure des attitudes à avoir : le « réflexe » voulait de moi que je joue le genre hautain, vexé et sec, le docteur qui n’a pas digéré qu’on ne lui obéisse pas et qui est bien obligé d’admettre que ses prédictions ne se sont peut être pas réalisées et qu’il passe maintenant pour un alarmiste stressé — même s’il sait qu’il avait pertinemment raison d’être alarmiste et stressé — … Mais il était aussi possible de garder une ligne plus humble et finalement plus humaine, celle qui voudrait que l’on pense avant tout au bien du patient, c’est à dire se montrer — pas seulement se montrer : plutôt être — indulgent et tolérant : après tout chacun est libre de ses choix, notre devoir est d’expliquer et de soigner celui qui veut être soigné, sans plus. Bon pour cette fois ci j’ai opté pour la deuxième attitude,

Posted in Clinique, Humeur de toubib | Tagged , , | Leave a comment

Avoir encore une âme ou pas : vidéo et enquête – soul simulator

Âmes en stock, titre original Cold souls : je vous l’avais annoncé ici, ceux qui ne m’ont pas écouté n’auront pas le choix et vont en entendre parler, car je pense que je vais vous en montrer quelques séquences ! En effet, de nombreux passages du film peuvent servir de base à la réflexion. Ce premier extrait est excellent : Paul Giamatti, qui joue son propre rôle d’acteur new-yorkais déprimé, a choisi de faire appel à cette société d’extraction d’âme car il n’arrive pas à répéter son prochain spectacle sans être submergé et anéanti par l’émotion suscitée par le personnage. Il pense qu’en mettant son « âme » de côté, cet afflux émotionnel ne sera plus et il pourra se contenir… Je vous passe la discussion avec le médecin qui le reçoit (je garde cette entrevue pour un autre post, si je la trouve disponible quelque part pour vous en ligne) : la vidéo ci-dessous commence juste après

Posted in Cinéma, Clinique | Tagged , , , | Leave a comment

Du patient qui refuse les soins … Humeur de toubib

Histoire de priorité. De hiérarchie des priorités. D’équilibre. De prise de conscience des enjeux. De compréhension du risque. J’ai eu quelques soucis avec deux patients coup sur coup ces derniers jours, qui ont refusé de manière nette et définitive la prise en charge médicale urgente que je leur proposais. L’un comme l’autre, les mêmes arguments : le patient : « c’est ma semaine de vacances, j’y vais, point final, si je dois mourir, tant pis, si vous voulez je vous signe une décharge pour que votre responsabilité ne soit pas engagée ». Moi : « mais ce n’est pas pour le problème de ma responsabilité ou pas que j’insiste ! C’est pour vous ! Si je ne vous garde pas à l’hôpital ce soir et que je ne vous donne pas ces traitements rapidement, quand je vois les résultats de votre prise de sang je sais que ça va mal se passer, c’est sûr, ce n’est qu’une question de temps ! ». Rien à faire … Où plutôt tout reste à faire. Après ce genre de confrontation, j’ai un sentiment complexe, mélange de colère, de frustration, de culpabilité. Je me répète la scène mentalement, « j’aurais du dire ça, dire ci », navigation à vue entre « je n’ai pas trouvé les mots » et, pour se rassurer, « de toute façon j’ai fait mon devoir, tant pis pour lui s’il n’a pas accepté de suivre mes conseils ».

Share
Posted in Clinique, Humeur de toubib | Tagged , , , , , , | 6 Comments

L’empathie : quelle spécificité humaine ?

L’autre jour j’écoutais en voiture sur France Inter l’émission scientifique de Mathieu Vidard, la tête au carré : je mets en route l’autoradio sans aucune idée du sujet en cours, l’animateur était en train de lancer la version audio d’une vidéo publiée sur youtube, que j’ai intégrée ci-dessous. On ne va entendre que la bande son bien-sûr, puisqu’il s’agit d’un groupe de touristes qui filment un petit buffle piégé par un groupe de lionnes qui essaient de l’extraire de la mare dans laquelle elles l’ont propulsé. Elles seront rapidement dérangées dans cette manœuvre … Je ne vous en dis pas plus, regardez !

Share
Posted in Clinique, Lectures, Science, Staff | Tagged , , , , , , , | 8 Comments