Tag Archives: ame-psyché

À propos du mot « spirituel » : lecture de Pierre Hadot – Exercices spirituels

« Exercices spirituels. L’expression déroute un peu le lecteur contemporain. Tout d’abord, il n’est plus de très bon ton, aujourd’hui, d’employer le mot «spirituel». Mais il faut bien se résigner à employer ce terme, parce que les autres adjectifs ou qualificatifs possibles : «psychique», «moral», «éthique», «intellectuel», «de pensée», «de l’âme», ne recouvrent pas tous les aspects de la réalité que nous voulons décrire … » (Pierre Hadot, Exercices spirituels et philosophie antique – Albin Michel, 2002, p. 20-21).

La médecine de l’âme : quel rapport avec le « spirituel » ? Ou avec la « spiritualité » ? S’intéresser à la médecine de son âme, est-ce d’intéresser aux questions spirituelles ? La spiritualité, est-ce la médecine de l’âme ? La réponse est évidente. Pourtant c’est curieux comme ce mot, spirituel, en raison de nombreuses dérives, peut parfois déclencher un certain enthousiasme d’un côté — qui n’a en réalité rien à voir avec les questions de médecine de l’âme

Posted in Lectures | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

Neurobiologie de l’addiction – analogie et pistes de réflexion

Les Ernest conférences de l’École Normale Supérieure. Parlons de « Neurobiologie de l’addiction », conférence donnée par Jean-Pol Tassin. Neurosciences, neurobiologie, cerveau, réponses motrices et psychiques à un stimulus extérieur. Où l’on apprend l’existence d’un circuit de la récompense : quand ce circuit est activé, notamment par la dopamine, nous éprouvons du plaisir. Où l’on est étonné par le comportement d’un animal qui, au cours d’une expérience, va finir par mourir de faim  : tellement demandeur du plaisir lié à la stimulation du circuit de la récompense qu’il peut déclencher lui-même en actionnant une pédale reliée à une électrode directement au contact des structures cérébrales en question, il va préférer appuyer jusqu’à l’épuisement et la mort sur cette pédale plutôt que d’appuyer sur une autre qui lui offrirait pourtant de la nourriture. Il n’a plus conscience de ce qui est vital et nécessaire pour lui. Et il en meurt. Autre expérience intéressante par la suite, celle d’un singe qui adore le jus de pomme. Je vous laisse regarder la suite.

Share
Posted in Physiologie, Science, Staff | Tagged , , , , , , , , , | 1 Comment