Tag Archives: Ernest conférences

13 minutes : conférences "nerveuses, variées, inattendues"

Décidément la transmission du savoir devient un vrai challenge : optimiser le comment transmettre … et c’est aussi ça qui m’intéresse ! 6 conférences « nerveuses, variées, inattendues », de 13 minutes chacune … Vu comme ça, on les espère dans la lignée des Ernest de l’ENS, et des TED talks, en tout cas c’est le défi des Petites conf’ des grands moulins, dont le programme, aux titres parfois encore énigmatiques, suit et regroupe Jean-Michel Cornu, Sylvain Chaty, Antonio Casilli, David Larousserie, Gérard Cagna et Americo da Silva Nunes. Le 8 novembre 2010. Et pour en profiter du fond de son fauteuil club : streaming en direct sur science.gouv.fr !

Posted in Agenda, News | Tagged , , , , | Leave a comment

Ernest conférences de l’ENS : tournage le 29 mai rue d’Ulm

Les Ernest Conférences de l’École Normale Supérieure reprennent le 29 mai au 45 rue d’Ulm.

Vous connaissez la qualité de ces conférences sur le plan pédagogique, je vous ai présenté récemment, dans le cadre d’un exercice d’analogie, celle de Jean-Pol Tassin sur la neurobiologie de l’addiction.

Il est possible d’assister au tournage, l’entrée est libre et gratuite, sans réservation.

Si vous vous y rendez, nous nous croiserons certainement …

Le programme définitif arrive, ci-dessous quelques infos sur les conférences déjà programmées (mise à jour le 19 mai) :

Posted in Agenda, News | Tagged | 1 Comment

Neurobiologie de l’addiction – analogie et pistes de réflexion

Les Ernest conférences de l’École Normale Supérieure. Parlons de « Neurobiologie de l’addiction », conférence donnée par Jean-Pol Tassin. Neurosciences, neurobiologie, cerveau, réponses motrices et psychiques à un stimulus extérieur. Où l’on apprend l’existence d’un circuit de la récompense : quand ce circuit est activé, notamment par la dopamine, nous éprouvons du plaisir. Où l’on est étonné par le comportement d’un animal qui, au cours d’une expérience, va finir par mourir de faim  : tellement demandeur du plaisir lié à la stimulation du circuit de la récompense qu’il peut déclencher lui-même en actionnant une pédale reliée à une électrode directement au contact des structures cérébrales en question, il va préférer appuyer jusqu’à l’épuisement et la mort sur cette pédale plutôt que d’appuyer sur une autre qui lui offrirait pourtant de la nourriture. Il n’a plus conscience de ce qui est vital et nécessaire pour lui. Et il en meurt. Autre expérience intéressante par la suite, celle d’un singe qui adore le jus de pomme. Je vous laisse regarder la suite.

Share
Posted in Physiologie, Science, Staff | Tagged , , , , , , , , , | 1 Comment